Loi Pinel à Lille : s’informer sur les plafonds des loyers

Le Cabinet WIRTH vous informe :

  • Depuis 2008, vous conseiller à titre patrimonial et fiscal
  • Détecter votre bien immobilier locatif
  • Gestion de la globalité de votre investissement immobilier

Dans le cadre d’un investissement en loi Pinel à Lille ou dans une autre ville, l’investisseur s’engage à louer son bien immobilier en tant que résidence principale pendant 6 ans, 9 ans ou 12 ans. Tout au long de cette période, il doit respecter les plafonds loyers définis par le dispositif Pinel.

Des loyers variables en fonction de la surface et de la zone

Les autorités compétentes ont instauré la loi Pinel afin de proposer des « logements intermédiaires » que les ménages modestes peuvent louer à des tarifs raisonnables. Pour ce faire, des plafonds loyers ont été définis pour que le bien soit éligible et que le propriétaire puisse bénéficier des avantages fiscaux qui en découlent. Il faut comprendre que les plafonds loyers prévus par la loi Pinel sont les seuils maximum permis pour un bien. Il faut savoir que le montant des loyers varie en fonction de la surface pondérée de l’appartement ou de la maison et de sa zone de localisation :

  • Zone A : 12,50 euros par m²
  • Zone A Bis : 16,83 euros par m²
  • Zone B2 et C : 8,75 euros par m²
  • Zone B1 : 10,07 euros par m²

Vous conseiller et vous accompagner de A à Z à titre patrimonial fiscal et immobilier

Un coefficient multiplicateur pour ajuster le loyer des biens en fonction de leur surface

Un coefficient multiplicateur est également prévu dans le calcul de ces plafonds loyers afin que le prix des petites surfaces soit plus élevé et que celui des logements plus spacieux soit plus abordable. Ces dispositions sont prises pour alléger les charges qui incombent aux ménages modestes. Lorsque le bien mesure moins de 38 m², le coefficient multiplicateur applicable est de 1,2. Lorsque la surface est supérieure à 38 m², il est fixé à 0,7+19/surface habitable. Pour connaitre le prix maximum au mètre carré, il faut multiplier le prix au mètre carré correspondant à zone par le coefficient multiplicateur. Ensuite, il faut multiplier ce prix maximum par la surface du logement pour obtenir le loyer à appliquer pour être éligible au dispositif Pinel.

Les plafonds loyers à Lille

Récemment reclassée en zone A, Lille figure parmi les villes qui se démarquent par une forte demande locative. Depuis l’année 2014, les personnes qui investissent en loi Pinel profitent de plafonds loyers adaptés aux réalités du marché immobilier local. Désormais, le prix des plafonds loyers à Lille ne doit pas être supérieur à 12,49 euros/m². Ainsi, les plafonds loyers d’un appartement de 40 m² à Lille ne doivent pas dépasser 587,03 euros, charges non comprises. À titre informatif, sachez que si le bien immobilier est situé dans les quartiers résidentiels de la ville (Vauban, le Centre, Vieux-Lille), le loyer mensuel pour un petit studio de 25 m² varie de 320 euros à 630 euros. Si vous possédez un appartement de deux pièces avec une surface habitable de 40 m², vous pourrez le louer de 410 euros à 620 euros. Pour les biens immobiliers avec 3 ou 4 pièces et mesurant entre 700 m² et 820 m², les loyers sont compris entre 700 euros et 1170 euros. Pour les biens qui sont aménagés dans les quartiers les plus prisés de Lille (Pellevoisin, Fives, Moulins ou Wazemmes), les loyers sont compris entre 230 euros et 350 euros pour un studio de 25 m² ; entre 280 euros et 530 euros pour un deux pièces de 40 m² ; entre 410 euros et 820 euros pour un bien de 3 pièces et mesurant 70 m² ; et de 610 euros à 1150 euros pour un logement de 4 pièces mesurant 90 m².

Ce sujet lié aux plafonds de la loi Pinel à Lille

Loi Pinel à Lille : s’informer sur les plafonds des loyers
5 (100%) 1 vote