Loi Pinel à Lille : êtes-vous éligible ?

Le Cabinet WIRTH vous informe :

  • Depuis 2008, vous conseiller à titre patrimonial et fiscal
  • Détecter votre bien immobilier locatif
  • Gestion de la globalité de votre investissement immobilier

Applicable jusqu’en 2021, la loi Pinel permet aux contribuables français d’investir dans les meilleures conditions à Lille ou dans une autre ville. En effet, les avantages qui en découlent sont nombreux et les économies d’impôts réalisées sont intéressantes et proportionnelles à la durée de l’engagement de l’investisseur. Cependant, pour investir en loi Pinel à Lille, il faut remplir certaines conditions se rapportant au profil de l’investisseur et du locataire, mais il faut également respecter certains critères pour choisir le logement.

Le profil de l’investisseur en loi Pinel à Lille

Pour profiter des réductions d’impôts prévues dans le cadre de la loi Pinel, l’investisseur immobilier doit être imposable en France. Il doit avoir au moins 18 ans, mais bien qu’aucune limite d’âge n’est indiquée, les experts conseillent de ne pas investir au-delà de 65 ans afin de ne pas être confronté à des difficultés pour l’obtention d’un crédit immobilier. La solvabilité de l’investisseur auprès des établissements de crédit est un critère important : en effet, sa capacité d’endettement doit être au-dessus de 33 % pour pouvoir souscrire à un prêt immobilier. Le responsable de l’organisme financier vérifiera si sa situation professionnelle est stable et si elle lui garantit des revenus réguliers. Il faut noter que l’investissement immobilier locatif en loi Pinel à Lille est nettement plus intéressant pour les contribuables qui payent au moins 2 500 euros d’impôt par an. Le dispositif est conditionné par un engagement de location pendant une durée bien définie. Plus cette durée est longue, plus l’avantage fiscal est élevé : 12 % pour 6 ans, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans.

Vous conseiller et vous accompagner de A à Z à titre patrimonial fiscal et immobilier

Les conditions liées au profil du locataire

Qu’il soit de nationalité française ou étrangère, le locataire ne doit pas faire partie du foyer fiscal de l’investisseur et ses ressources ne doivent pas excéder un seuil défini afin de permettre aux ménages modestes de trouver des logements confortables. Le montant des loyers varie en fonction de la zone d’emplacement du bien immobilier et de la composition du foyer. Si après quelque temps, le locataire bénéficie d’une augmentation et que ces nouveaux revenus dépassent le plafond de ressources de référence, la validité du bail n’est pas remise en cause. En effet, c’est le montant des revenus au moment de la signature du bail qui est considéré dans le cadre d’un investissement en loi Pinel.

Le type de bien immobilier éligible en loi Pinel à Lille

Il faut savoir qu’il existe plusieurs conditions à respecter relatives aux types de logements dans le cadre d’un investissement en loi Pinel à Lille. Le bien immobilier, appartement ou maison, doit être soit neuf, soit rénové soit en l’état futur d’achèvement et son prix ne doit pas dépasser 300 000 euros par ans, et le coût du m² ne doit pas excéder les 5 500 euros. Il doit être construit ou rénové dans le respect des normes BBC 2005 et RT 2012 qui sera bientôt remplacée par la nouvelle règlementation thermique RT 2020. Le logement doit être construit dans une zone A, A BIS ou B pour être éligible. En effet, depuis le 1er janvier 2018, il faut obtenir une dérogation pour investir en loi Pinel dans des zones B2 et C. Il faut noter que les plafonds de loyers sont déterminés en fonction de la surface habitable et de la zone dans laquelle le logement est situé. La construction du bien immobilier doit être achevée 30 mois après la déclaration d’ouverture du chantier. Il doit être loué comme résidence principale en non meublé. Le premier locataire doit investir les lieux dans les 12 mois qui suivent la remise des clés.

Ces sujets liés à la loi Pinel à Lille

Loi Pinel à Lille : êtes-vous éligible ?
5 (100%) 1 vote